Apprendre avec sentiments

Idée #51. Apprendre avec des sentiments

L’université sentimentale ?

Une idée de Lise.

Pour que le cerveau mémorise à vie une information, il faut que celle-ci soit associée à un sentiment fort. Par exemple lors d’un traumatisme, les images mentales sont fixées dans notre cerveau suite à la sécrétion d’une forte dose hormonale. Sans le savoir, nous utilisons déjà ce processus en stressant les élèves lors d’examens pour qu’ils impriment mentalement leurs cours dans l’angoisse. Mais le sentiment éprouvé lors de l’apprentissage pourrait plus être autre chose que de la crainte ; mais être de la passion, de l’amour, de la compassion, du bonheur… Apprendre dans la joie, oui, c’est possible ! Apprenons par passion, nous formerons ainsi des étudiants beaucoup moins stressés et ayant un cerveau beaucoup plus disponible. Vous verrez, en 2035, les étudiants rendront leur copie d’examen avec le sourire !

2 commentaires

  • Par passion , par l’expérimentation … C’est en passionnant que l’on declenche l’implication, la motivation et de fait le travail nécessaire au développement de chacun.
    Leonard De Vinci prônait déjà le concept.
    Ça reste un paradigme, une cible que chacun se doit d’atteindre, professeurs comme étudiants car la passion c’est comme l’amour, si on la recherche pas elle ne n’apparaitra pas. Il nous faut être preparé, prêts pour favoriser le terrain pour un apprentissage optimal.
    L’idée est très bonne et à creuser, :)
    Merci Lise !

  • Eh oui, apprendre, même si c’est plus ou moins difficile, ça doit être, au final, une source de satisfaction personnelle et de réel plaisir: avoir le sentiment de mieux comprendre, de progresser ! (or pour beaucoup de raisons, c’est peu le cas généralement, actuellement…)

Rebondir sur l'idée